Titolo:

Nuit Blanche Paris 2013

Manifesto:
Data:
05/10/2013 - 06/10/2013
Immagini:
Descrizione:

(Q.i Q.i)

LES OISEAUX

Play list

1-Gianfranco Baruchello (Italie 1924): Il bosco ha qualcosa da dire / Le bois nous parle (extrait) L’absence de sons dans un bois devient ici un vacarme: l’artiste a superposé le piaillement d’oiseaux enregistrés à quatre moments différents lors d’une promenade. Il en résulte un montage où le temps et l’espace amplifiés rendent fictif le réel.

2-David Bertocchi (Italie 1969) & Robonom: Poule/son (Pollo /suono : jeu de mots en italien) Il s’agit d’un faux enregistrement d’un poulaillier, qui reproduit des sons obtenus entièrement avec des appareils analogiques anciens.

3-Arturas Bumsteinas (Lituanie, 1982): Gwizdaly (en sifflotant) (extrait) De nouvelles structures sonores similaires à des sifflements ont été composées à partir d’une suite continue de sifflets et, avec l’intention de créer une expérience purement acoustique, privée de toute sorte de spectacularisation.

4-Ergo Phizmiz (Angleterre, 1980) Ornithological Counselling / Conseils ornithologiques (extrait) "Ornithological Counselling est une suite d’enregistrements tirés d’une clinique psychiatrique des oiseaux, destinée à tous nos amis à plumes qui ont de la difficulté à affronter le monde moderne, ou qui souffrent d’insécurité. Par conséquent, l’enregistrement peut être utilisé aussi comme un instrument pour se détendre et calmer les problèmes des oiseaux domestiques et sauvages.”

5-Alvin Curran (U.S., 1938) La Favola / Fable Protagoniste indiscutable de nombreuses fables, le roi des oiseaux canari est le leader de cette experimentation musicale. Le petit rossignol est capable de produire un chant fait d’intonations claires et fortes, qui sont considérées parmi les plus complexes qui soient et, constituées de variations de notes simples et doubles.

6-Richard Crow (Angleterre, 1951): Corbeau Tout en jouant avec son nom de famille, l’artiste, dans sa recherche expérimentale du son, a enregistré le chant des corbeaux avec l’intention de produire sur celui qui l’écoute une influence psycho-physique.

7-Jimmie Durham et Maria Thereza Alves ( Arkansas, 1940 et Brésil, 1961): Porta Capuana a Napoli / Porta Capuana à Naples La porta Capuana est une antique porte de la ville de Naples. C’est aussi un important carrefour de voies de communications. Juste à cet endroit, au niveau de l’arche de marbre blanc, à la tombée du jour, s’y reposent des hirondelles, petits oiseaux migrateurs dont le chant tel un caroussel se confond avec les bruits de la ville.

8-Riccardo Giagni (Italie, 1956) La vraie musique, la seule… Hommage au Catalogue d’oiseaux de Olivier Messiaen dans lequel l’auteur se reflète “restituant aux sons de ses animaux préférés leurs chants authentiques, enregistrés dans leur habitacles naturels respectifs.” « Pour moi, la vraie musique, la seule a toujours existé dans les bruits de la nature » O.M.

9-H.H.Lim (Malaisie, 1954) Hard Rain Piccioni Story (extrait) Chronique de la naissance d’une famille de pigeons tout à fait anodins, sur le rebord d’une fenêtre de la maison de l’artiste, tenus en observation durant leur croissance. La pluie battante et incessante rythme le temps tel un métronome.

10-Leonid Tishkov (Russie, 1953) Moscow Nightingale / Rossignol Moscovite Le chant d’un rossignol moscovite au sein d’un des plus importants cimetières historiques de Russie, Novodevichy, qui est aussi un des rares cimetières russes qui a survécu aux destructions staliniennes et, au sein duquel reposent de grands artistes, écrivains et compositeurs.

11-Fabrice Hyber (France, 1961) Mouettes pigeons et moi à Brest le 25 juin 2013 Presenté comme dans un journal intime, avec des allusions à l’atmosphère du lieu et à l’humeur du jour, l’artiste enregistre son “dialogue” avec les mouettes de la ville portuaire de Brest.

12-Koo jeong A (Corée, 1967) Robin experiences suffering / Robin ressent de la souffrance “Un rouge-gorge parle des troubles du succès du capitalisme. Discours incisif en peu de mots”

13-Stephen Vitiello (U.S.A, 1964 ) The smallest of wings / La plus petite des ailes (extrait) “J’ai utilisé le battement d’aile d’un colibri capturé en Amazonie, et je l’ai combiné avec le bruissement des mites new-yorkaises, enregistrées d’une manière surprenante et avec une grande définition par mon collègue Joseph Scheer.”

14-Francesco Cavaliere (Italia, 1981) Précipités dans le monde d’Utaclion – Animaux aux fourrures et rayures décolorés par le soleil. (extrait) Il s’agit d’une version instrumentale inédite, extrait d’une pièce dramatique sonore du titre : Le crochet au ciel. Dans cet extrait, les deux protagonistes sont déplacés sur le territoire d’Utaclion.

15-Filippo Leonardi (Italie, 1979) Volounico (extrait) “Le pigeon ne sait pas faire un aller-retour, il ne peut que retourner à son pigeonnier. A partir de ce jeu de communication, le pigeon a été instrumentalisé. L’homme a utilisé le besoin de cet oiseau de rentrer à son nid pour en tirer ses propres avantages.”

16-Thomas Köner (Allemagne, 1965) Bellbirds (extrait) Lors d’un voyage sur le continent australien, l’artiste a enregistré les vers d’une espèce d’oiseau qui émet des sons similaires à ceux des cloches. Pluie tropicale en fond sonore.

17-Donatella Landi (Italie, 1958) La Specie (1996) / L’espèce (extrait) Les vers de 13 espèces d’oiseaux tropicaux comme le Ara rouge, le Loriquet à tête bleue, le Cacatoès à huppe jaune, le Pezoporus qui nous invitent à imaginer des lieux libres et sauvages, en réalité ils ont été enregistrés devant la volière du zoo de Rome.

18-David Fenech (France, 1969): Premier vol de Nuit (extrait) Sa pièce Premier Vol De Nuit présentée ici peut s’écouter comme un rite initiatique… où les sons naturels se transforment en sons abstraits. Un travail autour des oiseaux de nuit et l’ambiguité de leurs chants."

19-José D’Apice (Brésil, 1949) Xingu “A Xingu, réserve d’indigènes au coeur de l’Amazonie, les Indios marchent dans l’épaisse végétation à la recherche de nourriture et, le chant de l’Araponga, du Inhambu-guaçu et de l’Uirapuru les guide. Il en est toujours ainsi.”

20-Jonathan Frigeri (Suisse, 1978) Misurgia Volucris (extrait) « Celui qui aime les yeux ouverts marche à son but en jouant avec sa vie. Sache que quand le Simorg manifeste hors du voile sa face aussi brillante que le soleil, il produit des milliers d’ombres sur la terre ; puis il jette son regard sur ces ombres pures. Il déploie donc son ombre dans le monde, et alors paraissent à chaque instant de nombreux oiseaux.»

21-Goodiepal (Danemark, 1974) Mechanical Bird (extrait) / Oiseaux mécaniques Travail patient de dix années, au cours duquel Goodiepal a construit un oiseau mécanique qui est devenu l’emblème de ses nombreux évènements et, qui a été exposé dans toute l’Europe. Il s’agit d’une sorte de carillon qui siffle tel un petit oiseau.

22-David Cunningham/Paola Pivi (Irlande, 1954, Italia, 1971) Peruvian Wren / Troglodyte Péruvien Duo improvisé au sein du projet Grrr Jamming Squeak! de Paola Pivi, qui a mis en scène un studio d’enregistrement avec entrée libre, invitant les visiteurs à jouer de la musique avec pour accompagnement des sons de 100 animaux, mis à disposition par le Cornell Lab of Ornithology.

23-ManfreDu Schu (Autriche, 1959) Body of Bird / Corps d’oiseau “Chaque nuit je me questionne sur mon corps au travers de mes rêves féroces. L’air pénètre à l’intérieur de mon plumage bizarre. L’air m’entoure de ses courants et me permet de voler. Ceci est un moment pour être dans le VRAI.”

24-Cesare Viel (Italie, 1964) Non so più cosa sia un luogo / Je ne sais plus ce qu’est un lieu “Aux oiseaux qui viennent me rendre visite je leur chante plusieurs fois la phrase : Non so più cosa sia un luogo, uno spostamento, un’altra parte. (Je ne sais plus ce qu’est un lieu, un déplacement, un autre endroit). C’est une forme de don, un cadeau à l’atmosphère et à la nature.”

 

Tous nos remerciements vont à Chiara Parisi et Julie Pellegrin, directrice artistique des Nuits Blanches, Jérôme Delormas, directeur de la Gaîté Lyrique et leurs équipes respectives. Nous tenons à remercier en particulier Radio Picnic (Berlin) pour leur collaboration.